Patrimoine local

SAINT-ALBAN-D’AY, BERCEAU DE LA TRUFFOLE [1] EN FRANCE

annonce-de-feteD’origine sud-américaine, le précieux tubercule a été introduit en Europe au cours de la première moitié du 16ème siècle par les conquistadors espagnols. Il se trouve que Pierre Sornas, moine originaire du hameau de Bécuze, commune de Saint-Alban, aurait ramené chez lui la truffole, introduisant ainsi le premier en France la pomme de terre, plus de 2 siècles avant que Parmentier ne la vulgarise.

la-confrerie-de-la-truffole

Plusieurs documents historiques en attestent dont “La Truffole en France (1785)” de Charles du Faure de Saint-Sylvestre, marquis de Satillieu : “La pomme de terre était connue sous le nom de truffole, et c’est vers 1540, dans notre Haut-Vivarais, sur le territoire du village de Saint-Alban-d’Ay, au hameau de Bécuze, à trois lieues d’Annonay, que ce tubercule a été semé pour la première fois dans le Royaume, ayant été importé par un moine franciscain de Tolède en Espagne, nommé Pierre Sornas, natif de Bécuze, qui très âgé s’était retiré dans sa famille…”.

SAINT-ALBAN-D’AY, PAYS DE TRADITION

LES CONSCRITS

Loin de refuser le modernisme, St-Alban-d’Ay sait cultiver des coutumes parfois très anciennes. Une des plus belles illustrations en est la tradition des conscrits. Chaque mois de janvier, les filles et garçons qui vont atteindre 18 ans dans l’année se regroupent en une association dénommée “la classe” qu’ils inaugurent par la sortie de leur drapeau avec messe et défilé ; ils vont “chanter le mai” dans toute la commune, organiser la fête votive du mois d’août, et l’année de leurs 20 ans ils mettront sur pied la fête des classes regroupant chaque premier samedi d’octobre toutes les personnes de la commune dont l’année de naissance se termine par le même chiffre qu’eux.

Vogue 2018 : les conscrits

LA FETE DES CLASSES EN … 

Depuis le début des années 1980, chaque premier samedi d’octobre, se déroule l’incontournable fête des classes dont le dernier chiffre est le même que celui de l’année en cours. C’est l’occasion pour les bébés de l’année, les 10 ans, les 20 ans, les … jusqu’aux 90 ans voire plus de passer une formidable journée. Chaque groupe construit un char qui va être occupé par les conscrits costumés, le tout sur un thème donné. Entraîné par la batterie-fanfare, un défilé bruyant, joyeux et coloré traverse alors tout le village sous les applaudissements de nombreux spectateurs. Puis un repas est pris en commun à la salle des fêtes et l’après-midi se prolonge parfois tard.

Le char des … ans
La voiture d’honneur de la doyenne des participantes (90 ans)
Le char des 10 ans

Notes

[1] pomme de terre